Voiture Volante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Voiture Volante

Message  Microman le Mar 24 Mar 2009, 20:35

C'est intéressant et peut-être le projet le plus sérieux à date, mais pas pour les compagnie aériennes qui pourrait voir leur vente baisser. C'est sur que le prix est élevé, mais c'est encore un prototype et le prix descendrait au fur à mesure que la production augmenterait.

La voiture volante de Terrafugia

Le 5 mars 2009 devrait resté gravé dans l'histoire de l'automobile ou de l'aviation - à vous de choisir - comme la journée où un avion capable de circuler sur la route a pris son envol pour la première fois. Cette marque historique a été réalisée à l'Aéroport de Plattsburgh par le pilote Phil Meteer, un colonel à la retraite de l'Armée de l'Air américaine.

Officiellement, plusieurs autres essais de « voitures volantes » ont été tentés, même que plusieurs ont réussi à voler, mais jusqu'ici, très peu de projets ont démontré le sérieux du Transition® Roadable Aircraft Proof of Concept. Ce petit aéronef a deux places est conçu pour décoller et atterir à partir d'un aéroport local, mais il peut aussi se transformer en voiture en l'espace de 30 secondes. De plus, ses concepteurs affirment que le Transition peut maintenir les vitesses d'autoroutes, donc il n'est pas question ici d'un véhicule confiné aux routes secondaires.


« Comme un réel avion »

Le pilote à la retraite qui a réalisé la première série de vols affirme que le Transition réagit comme un avion normal. « J'ai plusieurs milliers d'heures dans les airs et j'ai piloté des avions allant des Piper Cubs jusqu'aux F-16 et le Transition a volé parfaitement » a-t-il ajouté. Après le vol initial, plusieurs autres envolées ont été réalisées pour démontrer la stabilité et le contrôle du nouveau prototype. Les ingénieurs travailleront d'ailleurs sur un nouveau prototype à partir des données recueillies lors de cette journée historique.

La beauté de la chose

L'entreprise américaine Terrafugia (qui signifie « fuir le sol » en latin) travaille sur ce projet depuis 2006. Le véhicule doit encore passer à travers une batterie de tests avant de passer au stade de la pré-production. Il peut parcourir jusqu'à 724 km dans les airs et sa vitesse maximale dans le ciel est de 185 km/h. La vitesse maximale sur l'autoroute n'a pas été dévoilée cependant. Au moins, les ingénieurs confirment que l'appareil peut être facilement logé dans un garage conventionnel de maison. L'espace minimal requis est de 2,06 mètres (6'9") en hauteur et de 2, 01 mètres (6'7") en largeur et il a même été pensé pour se garer dans un espace de stationnement conventionnel.

Sur la route, le Transition adopte une configuration à traction avant. La puissance du moteur est acheminée via une transmission à variation continue. De plus, puisque cet avion peut circuler sur la route, les concepteurs ont du penser aux collisions possibles sur la route, donc sa structure est prévue en conséquence. Pour s'envoler, il pourra compter sur l'hélice à l'arrière, cette dernière étant reliée par un arbre moteur en fibre de carbone à un véritable moteur d'avion.

La beauté de tout ceci, c'est que, pour fonctionner, le Transition n'a besoin que d'essence conventionnelle et ce, pour rouler ou pour voler. Malheureusement, le prix du Transition devrait osciller autour des 200 000$ US, donc pour l'accessibilité, on repassera! Enfin, le véhicule est tout de même considéré comme un avion, ce qui veut dire que son conducteur devra détenir un permis de pilotage dans la catégorie des petits aéronefs sport, en plus du permis de conduire pour la route, bien évidemment!

La mobilité personnelle

« Voyager devient maintenant une expérience sol-air sans tracas. C'est ce que les amateurs d'aviation recherchent depuis 1918 » a précisé le président de Terrafugia, Carl Dietrich. L'entreprise a été fondée par cinq pilotes gradués de l'école MIT. Ils sont supportés par une équipe d'ingénieurs, de conseillers et d'investisseurs privés.

Les gens de Terrafugia ne veulent pas révolutionner l'automobile avec leur invention. Ils veulent plutôt rendre l'aviation personnelle plus pratique. Par exemple, si la température se dégrade, le pilote du Transition n'aura qu'à atterir à n'importe aéroport local - il y en a 5000 aux États-Unis - et le pilote n'aura même pas besoin de sortir du véhicule pour reprendre la route. Mentionnons aussi que le Transition n'a besoin que de 2500' (ou 762 mètres) pour atterir.

Cette nouvelle manière de se déplacer devrait grandement réduire les coûts reliés à un avion personnel, puisque le propriétaire de cet aéronef n'aura plus à prévoir une automobile à chaque décollage ou atterrissage, sans oublier les coûts associés à la location d'un hangar et ceux du carburant d'avion plus cher que celui à la pompe.

Pour les amateurs d'aviation de poche, sachez que l'entreprise a l'intention de commercialiser son appareil d'ici 2011 et qu'elle accepte déjà des dépôts monétaires remboursables.




http://fr.autos.sympatico.msn.ca/Guides_et_conseils/article.aspx?cp-documentid=18679525

Microman
Membre débutant
Membre débutant

Nombre de messages : 223
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 11/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum